Nous outillons les organisations

Cartographie participative pour la sécurité alimentaire

Cartographie, SIG et visualisation de données, Collecte et analyse de données

À propos

Date : de octobre 2021 à mars 2022
Projet géré par : Staff CartONG
Région du monde : Afrique australe
Pays : Madagascar

Description

CartONG et OpenStreetMap Madagascar se sont associés pour soutenir le projet Avotia du Secours Islamique France, financé par l’Agence Française de Développement, qui se concentrait sur la sécurité alimentaire dans le Sud-Ouest de Madagascar. L’objectif était d’évaluer les besoins, de collecter des données sur le terrain, de produire des cartes, de dispenser des formations et de sensibiliser la population. En raison de la pandémie de Covid-19, le projet a dû être mis en œuvre en six mois au lieu de deux ans. Il s’agissait principalement de cartographie à distance lors de mapathons, de formations pour les étudiants en géographie de l’Université de Toliara afin de cartographier leur territoire et de deux missions sur le terrain. En décembre 2021, une première mission de terrain visait à établir une communauté OSM en formant les étudiants de l’Université de Toliara et en évaluant les besoins de l’équipe de SIF à Morombe.

Début 2022, en utilisant l’évaluation des besoins du premier déploiement, nous avons mis en œuvre une nouvelle méthodologie lors d’une deuxième mission de terrain combinant la collecte de données OSM sur le terrain et des ateliers participatifs d’imagerie satellite avec les parties prenantes locales. La collecte de données a été réalisée avec 6 étudiants de l’Université de Toliara formés à OSM lors de la première mission. Cela nous a permis de réaliser une cartographie complète des infrastructures de 6 petites villes et de certaines activités agricoles – entre autres – menées par les communautés locales. Les premières cartes livrées à la suite des sessions de cartographie ont ensuite été présentées lors d’un atelier avec diverses organisations à Antananarivo.

En résumé, la collecte de données a permis d’intégrer 516 points sur six communes dans OpenStreetMap, apportant une contribution quantitative et qualitative au territoire. Ces données ont été utiles aux agences de développement, aux organisations gouvernementales, aux touristes et aux visiteurs. Des ateliers d’équipe ont été organisés pour sensibiliser les participants à la cartographie et à l’importance de la population locale en tant que source directe d’informations. Les participants ont contribué à l’élaboration de trois cartes : les types d’activités, les cultures et l’hydrographie, et les systèmes de dépendance alimentaire. Les cartes réalisées ont produit un matériel dense et complet, les participants s’appropriant la méthodologie et intégrant leur expertise sur le terrain. Après la deuxième mission, 19 cartes finales ont été produites, regroupant des informations sur six communes par type, par niveau de district et par retour d’information sur la dépendance alimentaire.

Actualités liées